Самые читаемые

Posted by : Ara Mirzoyan



L'équipe au moment du départ
Goris, la ville jumelle de Vienne en Arménie aura-t-elle un jour autant d'attractivité touristique que sa sœur hexagonale ? Ce n'est pas exclu, d'autant qu'elle ne manque pas de monuments, musées et de superbes paysages.

Rhônalpins et Viennois apportent en tout cas leur pierre à l'édifice, à travers des chantiers d'été visant à mettre en valeur le patrimoine de cette ville de 22 000 habitants. L'association Vienne-Goris et l'Organisation Travail et Culture dont le représentant viennois est Jo Papazian (ex-coiffeur du cours Romestang) ont ainsi organisé à nouveau cet été un chantier visant à remettre en état une église datant du 17ème siècle.

Vingt jeunes de 17 à 25 ans, dont une bonne moitié de Viennois (avec, faut-il noter une parfaite parité filles/garçons) ont ainsi, du 24 juillet au 14 août consolidé le mur et posé un toit sur cette chapelle Sainte-Mère-de-Dieu. A cette occasion les jeunes travailleurs aidé d'un architecte et d'une entreprise arménienne ont pu retrouver les bases de l'église datant du 14ème siècle.


Peu à peu, Goris s'ouvre au tourisme : il n'existait aucun hôtel il y a dix ans : ils sont désormais cinq maintenant, tandis que des chambres d'hôtes ont ouvert leur leurs portes.

D'autres équipes pourraient prendre la suite : des jeunes élèves du lycée Agrotech de Seyssuel pourraient à leur tour s'occuper cette fois de développer un réseau de sentiers pédestres autour de la jumelle viennoise.

De quoi sans doute inciter les Viennois à visiter leur ville jumelle, d'autant qu'un vol direct vers Erevan, la capitale arménienne, a été ouvert en début d'année au départ de l'aéroport de Lyon-Saint Exupéry. Goris ne se situe qu'à 250 km de route d'Erevan.

Leave a Reply

Subscribe to Posts | Subscribe to Comments

- Copyright © Personal blog of Ara Mirzoyan - Date A Live - Powered by Blogger - Designed by Johanes Djogan -